Viens, viens avec nous voir ce qu'est l'Amour

Un cours en miracles

QU'EST-CE  QUE  LE  COURS  EN  MIRACLES ?

 Ceci n'est pas un cours de spéculation philosophique, et il n'a pas non plus le souci d'une terminologie précise.

Son seul souci est l'Expiation, ou la correction de la perception.

Le moyen de l'Expiation est le pardon.

La structure de la « conscience individuelle» n'a essentiellement pas d'importance, parce que c'est un concept qui représente «l'erreur originelle» ou le «péché originel».

Étudier l'erreur elle-même ne mène pas à la correction, si tu veux réussir à passer sur l'erreur.

Or c'est justement ce processus qui consiste à "passer par-dessus" auquel vise ce cours.

Tous les termes peuvent prêter à controverse, et ceux qui cherchent la controverse la trouveront. Or ceux qui cherchent une clarification la trouveront aussi.

Ils doivent toutefois être désireux
de passer sur la controverse, en reconnaissant que c'est une défense contre la vérité sous la forme d'une manoeuvre dilatoire.


Les considérations théologiques en tant que telles prêtent nécessairement à controverse, puisqu'elles dépendent de la croyance et peuvent donc être acceptées ou rejetées.

Introduction de la Clarification des termes

Une théologie universelle est impossible, mais une expérience universelle est non seulement possible mais nécessaire.

C'est vers cette expérience que le cours est dirigé. C'est là seulement que la constance
devient possible parce que c'est là seulement que l'incertitude prend fin.

Ce cours reste dans le cadre de l'ego, où il en est besoin. Il ne s'occupe pas de ce qui est au-delà de toute erreur parce qu'il a été conçu uniquement pour orienter dans cette direction.

Par conséquent, il utilise des mots, lesquels sont symboliques et ne peuvent pas exprimer ce qui se trouve au-delà des symboles.

Il n'y a que l'ego qui pose des questions parce qu'il n'y a que l'ego qui doute.

Le cours donne simplement une autre réponse, une fois qu'une question a été soulevée.

Toutefois, cette réponse ne tente pas de recourir à l'inventivité ou à l'ingéniosité. Ce sont là des attributs de l'ego.

Le cours est simple.

Il a une seule fonction et un seul but.

En cela seulement il reste entièrement constant parce que cela seul peut être constant.

L'ego exigera beaucoup de réponses que ce cours ne donne pas.

Il ne reconnaît pas comme une question la simple forme d'une question à laquelle une réponse est impossible. 

 L'ego peut bien demander :

«Comment l'impossible s'est-il produit?»             «À quoi l'impossible est-il arrivé?» 

et le demander sous de nombreuses formes. Or il n'y a pas de réponse, seulement une expérience.

Ne cherche que cela et ne laisse pas la théologie te retarder.

Tu remarqueras que les questions structurelles sont soulignées brièvement et tôt dans le cours. Par la suite et vite elles tombent pour faire place à l'enseignement central.

Toutefois, puisque tu as demandé une clarification, voici quelques-uns des termes
qui sont utilisés.

 

Pour garder un contact régulier et ne pas vivre votre éveil seul, consultez les publications qui sont publiées quotidiennement sur ma page FB

Voici en exclusivité les leçons du Cours En Miracles en Audio accompagnées de mon commentaire.

Cette forme d'étude du livre d'exercices ne se substitue pas à la lecture, mais vient en complément. Il est également recommandé de lire la partie "Texte" du cours en même temps que vous faites les leçons, c'est-à-dire que vous les lisez ET appliquez les recommandations du jour, pour une étude optimum.

Leçon 1

Leçon 2

Leçon 3

Leçon 4

Leçon 5

Leçon 6

Leçon 7

Leçon 8

Leçon 9

Leçon 10

Leçon 11

Leçon 12

Leçon 13

Leçon 14

Leçon 15

Leçon 16

Leçon 17

Leçon 18

Leçon 19

Leçon 20

Leçon 21

Leçon 22

Leçon 23

Leçon 24

Leçon 25

Leçon 26

Leçon 27

Leçon 28

Leçon 29

Leçon 30

Leçon 31

Leçon 32

Leçon 33

Leçon 34

Leçon 35

Leçon 36

Leçon 37

Leçon 38

Leçon 39

Leçon 40

Leçon 41

Leçon 42

Leçon 43

Leçon 44

Le Cours En Miracles, son Histoire et son But.

La révélation de ce livre a commencé en 1965 lorsque Helen Schucman, professeur agrégé de psychologie médicale à l’Université de Columbia à New York, a commencé à recevoir des messages canalisés à partir d’une entité qui allait plus tard s’identifier comme Jésus-Christ.

 

Les messages ont commencé ainsi:

S'il vous-plaît, prenez des notes, ...

… et ce n’était pas une option facultative. C’est ainsi que Helen Schucman, une psychologue juive athée a commencé à écrire. Pendant les dix années suivantes, la voix a dicté « d’une voix inaudible » plus de 500000 mots maintenant transcrits et condensés en trois volumes.

Cet ouvrage a été produit au moyen des méthodes suivantes :

Écriture automatique : une entité spirituelle guide la main

Clair-audience, (audition d’un esprit désincarné) Schucman a écrit ce gros volume, et en attribue la paternité à Jésus en personne.

 

Ce cours est un livre spirituel et psychologique, mis en forme comme un enseignement systématique consistant en trois documents :

  • 622 pages de texte,
  • 478 pages de cahiers d’exercices pour les élèves
  • 88 pages de manuel pour les enseignants.

 

Dr. William Thetford, psychologue clinique à l’Université de Columbia, a été l’un de ses collègues. Il n’a jamais entendu la voix, mais a contribué à la publication de ce cours. Élevé dans l’église de la Science Chrétienne, Thetford croyait aussi que le cours était une réplique des «enseignements originaux de Jésus».

 

Le but principal du Cours :

La correction des erreurs du christianisme …. afin de favoriser le développement spirituel à travers l’étude et la pratique de ce livre: Un ensemble de trois livres canalisées par Jésus. … et pour enseigner le vrai sens des principes chrétiens traditionnels tels que le péché, la souffrance, le pardon, l’expiation, et le sens de la Crucifixion … 

Le manuel comprend 365 leçons, une pour chaque jour de l’année. Elles sont appliquer plus qu'à comprendre pour un resultat optimum, et pour arriver à la fin à ceci :

Ce cours est un début, pas une fin … Désormais, entendez la voix de Dieu … Il dirigera vos efforts, vous dira exactement quoi faire, comment diriger votre esprit, et quand venir à Lui en silence, demandant sa direction sûre et Sa Parole certaine.

Schucman et Thetford ont rencontré le Dr Kenneth Wapnick de la Fondation pour la paix intérieure en 1972. Le droit d’auteur du cours a été remis à Wapnick et à son organisation en 1975. La publication de la première édition d’ « Un Cours en Miracles » a commencé la même année.

LA DUPERIE 

Le cours utilise des termes chrétiens usuels, mais avec une signification complètement différente, métaphysique. Avec l’intention de corriger les erreurs de la Bible qui ont offensés les incroyants en raison de leur « étroitesse d’esprit », on enseigne alors que …  :

Dieu et Sa création ne sont pas séparés. Toutes les routes mènent à Dieu, à la fin.

La révélation n’induit que l’expérience.

                                                           Texte 1.II.2.3 

Quand la révélation de ton unité viendra, elle sera reconnue et pleinement comprise. 

Le « changement du point de mire de la perception » est l’expérience panthéiste mystique où la vision du monde change par de nouvelles connaissances.

Dieu est dans tout ce que je vois. 

Selon le cours, Jésus est simplement un frère aîné qui a droit au respect pour sa plus grande expérience. Le « Jésus » du cours explique:

Il n’y a rien en moi que tu ne puisses atteindre. Je n’ai rien qui ne vienne de Dieu. La différence entre nous maintenant, c’est que je n’ai rien d’autre. Cela me laisse dans un état qui n’est en toi que potentiel.. Je comble la distance comme ton frère aîné d’une part, et de l’autre comme un Fils de Dieu.

 

                                                     Texte 1.II.3.10

JESUS

Il est un homme qui est comme tous les autres hommes, et il est l’idée Christ, que tous les hommes possèdent et doivent finalement démontrer. Il devient le modèle pour nous tous. Jésus l’homme a été utilisé par le Christ pour démontrer l’illusion du monde. En réalité, l’homme est toujours dans le ciel. Il est tout simplement l’illusion du péché et de la mort qui ont induit de faux sens de la réalité. Cependant, lorsque l’homme gagne sa conscience du Christ comme Jésus l’a fait, alors, selon le cours, l’homme découvrira également l’illusion du péché. Ainsi, lorsque vous êtes éclairé vous comprenez que le péché n’a jamais été vraiment fait par votre nature, mais ce qui vous a arrêté est l’ignorance de votre propre divinité.

Le cours enseigne que le Christ n’est pas le seul fils engendré …

Jésus est devenu ce que vous devez tous être. … Est-il le Christ? Oh oui, avec vous… Car le Christ prend de nombreuses formes avec des noms différents … (p. 83-84).

Christ tué n’a pas de sens. (p. 425)

Le Fils de Dieu … n’est pas Jésus mais notre conscience du Christ combiné. Le cours sépare Christ de la personne : Jésus, il est le Fils de Dieu, oui, mais comme nous tous !

Jésus était un personnage historique, mais le Christ est une condition trans-personnelle éternelle

Le nom de Jésus se réfère à celui qui était un homme, mais qui a vu le visage du Christ dans tous ses frères, et s'est alors souvenu de Dieu.  Alors, il s’est identifié avec le Christ, non plus comme un homme seul, mais Un avec Dieu. L’homme était une illusion … et le Christ avait besoin de sa forme, pour ressembler aux hommes et pour les délivrer de leurs propres illusions. (Manuel / clarification des termes 5).

Nous avons donc ici une forme inclusive. Le nom utilisé pour Dieu n’a pas d’importance, Jésus est seulement un nom parmi d’autres…

Il est un symbole utilisé en toute sécurité comme un remplacement pour les nombreux noms de tous les dieux auxquels vous priez. (Manuel de l’enseignant (p. 58)

L'HOMME

 

 Il nous invite à dire de nous-mêmes: Je suis comme Dieu m’a créé. Son fils ne peut souffrir. Et je suis son fils. (p. 165)

Dieu t’a créé comme partie de Lui. (p. 125)

 La reconnaissance de Dieu est la reconnaissance de soi-même. (p. 147).

Le Saint-Esprit commence par te percevoir comme étant parfait.

Le Cours en Miracles nous assimile à des rayons de soleil qui croient se séparer du soleil, ou à des vagues pensant se séparer de l’océan. Mais, tout comme un rayon de soleil ne peut pas se séparer du soleil, et une vague ne peut pas se séparer de l’océan, nous ne pouvons pas nous séparer les uns des autres. Nous faisons tous partie d’une vaste mer d’amour, d’un esprit divin indivisible.

CHANGEMENT DE LA REALITE

 

Les miracles sont naturels. Et quand ils n’y en a pas, c’est que quelque chose a mal tourné.

Ne cherche pas à changer le monde, mais change ta manière de le voir.

L’homme a créé ce monde illusoire

… de fausses perceptions. Il est né de l’erreur, et il n’a pas quitté sa source.

Parce que l’homme croit qu’il est séparé de Dieu, par son propre ego et croyances erronées, l’homme a créé la réalité dans laquelle il se trouve maintenant.

Si vous allez assez profondément dans votre esprit et mon esprit, nous avons le même esprit.

Le concept d’un divin, ou de l’esprit « Christ », est l’idée que, dans notre cœur, nous ne sommes pas identiques, mais en fait le même être.

Je ne suis touché que par mes pensées. Nous n’en avons pas besoin pour laisser le monde bénéficier du salut. Car dans cette pensée unique tout le monde est libéré à la fin de la peur. (Leçon 228, p. 461.)

ABSENCE DE PECHE

Si nous pouvions prouver que la cause n’a eu aucun effet, alors la cause ne peut plus exister. Si une chose n’est pas une cause, elle n’est pas réelle, parce que tout ce qui est réel doit être une cause et avoir un effet. Si on enlève l’effet, nous éliminons également la cause.

Nous vivons dans un monde qui est une illusion, ou un état de rêve, donc tout ce que le corps physique fait dans ce monde imaginaire doit nécessairement aussi être une illusion. Il faut alors inclure les faux concepts du péché et de la mort. 

.. le péché n’est pas réel, et tout ce que vous croyez devant venir du péché ne se produira jamais, car cela n’a pas de cause (p. 179).

Un parallèle similaire est fait avec la mort.

La mort est le rêve central d’où découlent toutes les illusions.

Il n’y a ni péché, ni conséquence du péché. Leçon 101.

Le Christ ne voit pas de péché en qui que ce soit. Leçon 159.

Le péché est défini comme un manque d’amour. Puisque l’amour est la seule chose qui soit, aux yeux du Saint-Esprit le péché est une erreur à corriger plutôt qu’un mal à punir.

 Kenneth Wapnick, de la Fondation pour la paix intérieure, explique:

Si nous essayons maintenant de suivre la pensée du Saint Esprit, et nous voulons prouver que le monde n’est pas réel et que le péché de la séparation n’est jamais arrivé, il est seulement nécessaire de prouver que le péché n’a aucun effet. Maintenant, si la plus grande des conséquences du péché dans ce monde est la mort, la démonstration que la mort est une illusion démontre simultanément que le péché n’existe pas. C'est ce que Jésus est venu démontrer, que de mort il n'y en a pas !

 

LA CRUCIFIXION 

 

Ce n’est pas la crucifixion qui a établi l’Expiation; c’est la résurrection. Nombreux sont les chrétiens sincères qui ont mal compris cela.

Le voyage à la croix devrait être le dernier «voyage inutile ».
Ne fais pas l’erreur pathétique de te «cramponner à la bonne vieille croix».

 Le seul message de la crucifixion, c’est que tu peux vaincre la croix. D’ici là, tu es libre de te crucifier toi-même aussi souvent que tu choisis de le faire. Ce n’est pas cet évangile que j’avais l’intention de t’offrir. Nous avons un autre voyage à entreprendre, et ces leçons t’aideront à t’y préparer si tu les lis attentivement. 

  • L'expiation est le plan d'éveil établit par Dieu pour tous.

Leçon 

Leçon

Leçon

Leçon

Leçon 

Leçon

Leçon

Leçon